Hockey Le Magazine

Diane Barabé est prête pour une longue première

Diane Barabé
 

À la retraite, madame? Quelle retraite, monsieur? Voilà comment débutent plusieurs conversations entre Diane Barabé et le monde extérieur.

 

Mario Brisebois | MonGolf.ca

Collaboration spéciale

 

À titre de première femme à la présidence du comité des règles de Golf Canada, la golfeuse du club Granby Minor, dans les Cantons-de-l’Est, sera présente partout dans les plus grands évènements des circuits majeurs.

 

« Je continue toujours », annonce notre experte qui était officielle-invitée au Tournoi des Maîtres le printemps dernier.

 

Lorsque croisée sur un parcours de golf à la fin mai, Diane Barabé disputait l’une des rares parties qu’elle pourra jouer au cours des prochains mois.

 

Son « été chaud » a commencé plus tôt que d’habitude cette année, puisqu’elle était du groupe des officiels présents durant la semaine du 3 juin avec l’Omnium canadien RBC à Hamilton où elle a préparé le terrain en compagnie des employés permanents du PGA Tour.

 

« Ce genre de travail se déroule toujours aussi bien », déclare-t-elle au sujet des demandes de contribution qui lui ont été faites.

 

À Pebble Beach

Puis, durant la semaine du 10 juin, elle s’est dirigée vers la Californie, plus précisément à Pebble Beach, où on l’attendait comme officielle des règles de l’Omnium des États-Unis.

 

Au retour, Diane Barabé n’allait pas ranger ses valises très loin : « J’y serai ! », a-t-elle assuré au sujet de sa présence à la 148e édition de l’Omnium britannique, lequel revêt un caractère encore plus particulier en 2019.

 

Le dernier tournoi majeur de la saison du PGA Tour aura lieu en Irlande du Nord, au pays de Rory McIlroy, soit plus exactement au mythique Royal Portrush, du 15 au 21 juillet, ce qui s’avère être une première depuis 1951.

 

Du côté de la LPGA, Diane Barabé sera à l’Omnium CP du 19 au 25 août à Aurora, Ontario, après les Championnats de Golf Canada, à Red Deer du côté féminin, et à Glen Arbour, en Nouvelle-Écosse, du côté masculin « Il faut bien garder la main, non », dit-elle à la blague.

 

Feu roulant depuis mars

On vous parle beaucoup de l’été, mais c’est depuis le début de 2019 qu’elle « vit », littéralement, avec son livre des règles sous le bras.

 

« C’est toujours plus occupé les années de changements, comme celle en cours, mais ça va bien », mentionne-t-elle au sujet des colloques qu’elle s’offre à donner pour la formation de collègues arbitres et de capitaines des clubs.

 

Son mandat à la présidence du comité des règles de Golf Canada étant d’une durée de deux autres années, on voit bien que Diane Barabé vivra une retraite pour le moins occupée...

Dernières nouvelles

Social