Hockey Le Magazine

Bill Paul va manquer à ses amis du Québec

Bill Paul
 

Le golf québécois perd un grand et toujours loyal ami à la suite de la décision de Bill Paul de prendre sa retraite à titre de directeur en chef des grands tournois professionnels présentés au Canada, soit l’Omnium canadien RBC, un évènement du PGA Tour, et l’Omnium féminin CP du Canada, au calendrier de la LPGA.

 

Mario Brisebois | MonGolf.ca

Collaboration spéciale

 

Bill Paul est un monument au sein de l’organisme Golf Canada. Il a été l’un de ses piliers pendant 42 ans. En 1997, il était le directeur de l’Omnium canadien présenté au club Royal Montréal. Ce moment a marqué le retour de la PGA au Québec après une beaucoup trop longue attente de 28 ans.

 

Bill Paul était d’ailleurs au club Royal Montréal aussi tôt que lors de l’Omnium de 1980. Il y était pour un emploi d’été. On lui faisait planter des piquets et monter des estrades, ce qui montre à quel point son parcours semblait tracé d’avance pour lui tout au long de son ascension.

 

Paul a ramené les meilleurs joueurs au monde à Montréal, encore au Royal Montréal, en 2001 et 2014.

 

Le succès de 1997 avait été à la fois sportif et populaire avec la présence de Tiger Woods et Greg Norman, dit le Grand Requin Blanc, devant 25 000 spectateurs chaque jour. Cette présentation est et demeure historique en fait de revenus.

 

Un enthousiasme sans égal

Alors co-président de l’Omnium en compagnie de Michael Richards, du Royal Montréal, Roger H. Legault se souvient.

 

« L’enthousiasme de Bill n’a d’égal que ses qualités de meneur, mentionne-t-il. Dans son travail, il était compétent, dédié, aimé et proche des joueurs ainsi que des agents. Affirmer que l’Ontarien Bill Paul est un grand allié du golf au Québec est tout à fait juste. »

 

Au milieu des années 2000, Bill Paul s’était rangé du côté du Royal Montréal auprès au bureau du commissaire, Tim Finchem, pour que ce parcours devienne l’hôte de la Coupe des Présidents de 2007. Aujourd’hui encore, il s’agit du plus grand évènement de l’histoire du golf au Canada.

 

Bref, son départ marque la fin d’une époque.

 

« La décision de l’ami Bill complète définitivement la transition de l’Association royale du golf du Canada (ARGC) à Golf Canada », rappelle Roger H. Legault.

 

Paul, comme nom de famille, demeure cependant chez Golf Canada pour y rester. Le fils de Bill, Ryan, est devenu directeur de l’Omnium féminin CP. Comme quoi les meilleures pommes tombent tout près de l’arbre.

 

On vous souhaite une très heureuse retraite et merci de la place faite au Québec, Mister Paul.

Dernières nouvelles

Social