Hockey Le Magazine

Blogue Mario Brisebois | Des amateurs ou des pros ?

Christopher Vandette : -18 à 17 ans !
 

Était-ce le Championnat amateur du Québec ou celui des professionnels qui s’est déroulé à Beauceville la semaine dernière ? 

 

Mario Brisebois | MonGolf.ca

Collaboration spéciale

 

Voilà la question qu’on se pose lorsqu'on jette un coup d’œil aux scores qui apparaissent au tableau au terme des quatre jours de la compétition.

 

Le vainqueur, Julien Sale du club Rivermead, a inscrit son nom dans le livre des records pour très longtemps en complétant les quatre jours avec une fiche spectaculaire de 24 coups sous la normale. Pour votre information, il a rapporté des cartes de 64, 65, 69 et 66 !

 

De leur côté, Christopher Vandette – un junior du club Summerlea âgé de 17 ans - et Étienne Brault, du Pinegrove, ont terminé en deuxième et troisième places, étant donné leurs fiches de -18 et -15 au final. De telles performances leur aurait valu de l’emporter haut la main s’ils avaient joué sur plusieurs autres parcours.

 

Pour faire une histoire courte, précisons qu’ils ont été six à finir avec un total de coups égal ou inférieur à -10 et onze à avoir terminé à -5 et mieux.

 

Rappelons qu’il s'agit de golf amateur. 

 

Sans être un monstre, Beauceville est un joli et très sympathique parcours qui s’étire quand même sur 6502 verges.

 

«Le parcours compte cinq normales 5, dont quatre peuvent sont accessibles en deux coups tellement les jeunes frappent loin et sont bons», m’a expliqué mon collègue Réal Labbé que le quotidien Le Soleil a eu la bonne idée de sortir de la retraite afin qu’il suive ce championnat disputé en Beauce et celui du Duc de Kent, qui a eu lieu la semaine auparavant. 

 

Soit dit en passant, ce serait une bonne idée que les dirigeant de la section sportive du Soleil nous ramènent Réal plus souvent.

 

Toujours au sujet de ce festival de birdies, Sale en a réussis plus que les autres avec 29 dans sa semaine. Il ne faut pas oublier aussi qu’il a réussi deux aigles.

 

Autre chose: un Championnat amateur du Québec ne peut et ne doit pas avoir lieu uniquement dans les «grands clubs» de Montréal non plus si on veut qu'il soit vraiment provincial.

 

Merci aux membres du Club de golf Beauceville de céder leur terrain à des visiteurs pendant presque une semaine au début des vacances de la construction en plus.

 

Parmi mes autres observations, sachez que la relève se porte très bien merci.

 

Incluant Vandette, trois juniors ont terminé dans le top 10 ou presque. Outre Vandette, qui était à trois coups sous la normale après les sept premiers trous, a conclu avec un 66, mentionnons que Jean-Philip Parr, du Ki-8-eb, et William Duquette, de Laval-sur-le-Lac, ont fini à -6 et -5 pour se hisser aux très honorables 9e et 11e rangs.

 

Bromont, capitale des tournois  

Bromont va-t-elle se voir attribuer le titre de capitale du golf au Québec? Chose certaine, les parcours qui s’y trouvent permettent à la ville de prendre une sérieuse option sur ce qualificatif tellement les évènements s’y multiplient. 

 

Après la tenue, au début juillet, de l'Invitation Bromont, un tournoi professionnel pour les femmes et les hommes au Château organisé par Martin Ducharme, le mois achève avec le Championnat de Bromont les 30 et 31 juillet, sur le parcours du club Royal Bromont. Il s'agira du même coup du lancement du nouveau circuit East Coast.

 

En plus de terminer juillet à Bromont, le golf y entreprendra y retournera une autre fois en août, avec la présentation du «Pro-am du Vieux-Village» qui se déroulera au club du même nom le 1er août.

 

Le pro local Marc Hurtubise offrira des bourses d'une valeur de 25 000$, ce qui est intéressant pour une compétition d’une journée.

 

Également au programme des professionnels, la PGA du Québec tient lundi prochain le Championnat Ping-BOG au club Whitlock, situé à Hudson. À l’enjeu, deux participations à l'étape du circuit Mackenzie PGA Tour Canada, qui aura lieu au club Elm Ridge, sur l’Île Bizard durant la première semaine de septembre. 

 

Des nouvelles du circuit East Coast 

Le nouveau circuit de golf professionnel créé par Massimo Roch, un membre du Golf Le Mirage déterminé à remplacer le Circuit Canada Pro Tour (CCPT), se nommera Circuit East Coast. Cette appellation est justifiée par les intentions du promoteur de procéder éventuellement à une expansion en Nouvelle-Angleterre et, éventuellement, jusqu'en Virginie.

 

Lors du plus récent relevé sur le site internet, on y retrouve une cinquantaine de noms, ce qui devrait sécuriser la bourse annoncée de 25 000$. On y annonce le prochain tournoi en équipe à Sept-Îles.  

 

Birdie !

Aujourd’hui, ce prix est remis à Michel Lacroix, mon collègue chez Ovation médias depuis 10 ans que vous pouvez lire dans sa chronique «Le mot de la fin» et voir à l’émission Au 19e présentée à RDS et accessible sur mongolf.ca

 

Le Club de golf de Kanawaki, où la Voix du golf et du Canadien est membre depuis plusieurs années, lui consacre une journée entière, le 12 août, afin de l’honorer pour sa contribution au club et à l’industrie du golf en général, ainsi que pour l’ensemble de sa carrière, lui qui a été affecté, en outre, à la couverture d’une quinzaine de Jeux olympiques.

 

L’honneur qu’on fait à Michel Lacroix s’ajoute à l’hommage qui a été rendu par Golf Canada à notre rédacteur en chef, Daniel Caza, lors de l’assemblée générale annuelle plus tôt cette année.

 

Je félicite ces hommes. C’est un honneur de travailler en leur compagnie. L’éditeur de la Revue Golf International, Richard Beaudry, a pour sa part le mérite d’avoir réuni cette équipe qui fait le succès d’Ovation médias.

 

Soirée avec Darren Clarke… au pub

Lors de la durée de la Classique Shaw du Circuit des Champions qui sera disputé à Calgary plus tard au mois d'août, Darren Clark va transférer le 19e trou au centre-ville pour un évènement spécial. 

 

En plus de participer à une chasse aux birdies, l'ex-capitaine victorieux des Européens en Coupe Ryder a accepté de donner son nom à la présentation, le 29 août, de la soirée «Darren Clarke Pub Night» dans une brasserie locale pour appuyer une bonne cause.

 

Prudence si vous passez par-là. Darren va servir la bière. Le champion de l'Omnium britannique, en 2011, est un très bon vivant et est un gros champion de la… Guinness! 

 

Un championnat canadien à l’allure d’un américain

Le championnat féminin chez les amateurs à Reed Deer, en Alberta, la semaine passée a beaucoup été celui d'ailleurs avec dix Américaines et une Australienne parmi les onze premières.

 

Brigitte Thibault, de Rosemère, a racheté un départ difficile avec des scores de 69 et 71 en deuxième moitié pour remonter en 14e place du classement général et au 2e rang chez les Canadiennes, ce qui devrait officialiser son support financier de Golf Canada en 2020.

Céleste Dao, de Summerlea et d'Équipe Canada, a été victime d'un très inhabituel pointage de 88 en deuxième journée pour subir l'élimination hâtive. Cela dit, la semaine qui compte pour elle est celle en cours alors qu'elle défend son titre national chez les juniors à Lethbridge, aussi en Alberta.

 

Bienvenue «à la maison», monsieur Pesant!

Sans conteste le plus international de nos pros, Daniel Pesant est de passage. 

 

L'ancien «p'tit gars» de Roxboro, à l'ouest de Montréal, a fait carrière en France (Saint-Nom-la-Bretèche), en République Dominicaine (Casa de Campo) et en Floride (notamment à la barre de Doral) après Saint-Jean et Restigouche (Nouveau-Brunswick).

 

Toujours co-propriétaire du club The Village, à Royal Palm Beach, lieu de rencontre de nos snowbirds l'hiver, Daniel, ancien champion du Québec chez les juniors, visite ses amis du Québec ces jours-ci avec la compagnie de son épouse. 

 

Adieux de Tom Watson

Un des plus illustres chapitres dans l'encyclopédie des plus célèbres légendes s'est achevée en fin de semaine passée, lorsque Tom Watson, 69 ans, a annoncé qu'il s'agissait de sa dernière participation à l'Omnium britannique, un tournoi qu'il a gagné sept fois, soit cinq au sein du circuit régulier de la PGA et deux chez les séniors.

 

«J'ai eu une longue et profonde réflexion avant d'en arriver à cette décision. Mais comme je l'ai déjà dit, je n'ai plus tous les bons outils dans mon coffre et, lorsque je les ai, il m'arrive de ne pas toujours les trouver au bon moment», ont été les mots de Watson.

 

La fin de la carrière de Watson en compétition approche. Cette figure absolument marquante de l’histoire du golf aura 70 ans le 4 septembre.

 

«J’ai planifié d'accrocher mes crampons l’an prochain, après l'Omnium des États-Unis», a également laissé savoir Watson qui tirera donc sa révérence le 28 juin 2020, au terme de l’événement qui se déroulera au Newport Country Club, au Rhode Island. 

Dernières nouvelles

Social