Hockey Le Magazine

Célébrités | Marc Hervieux

Marc Hervieux
Marc Hervieux aura 49 ans le 19 juin prochain. Le célèbre ténor montréalais est un heureux adepte du golf. Dans le cadre de l’émission Au 19e, le professionnel Jean-Sébastien Légaré l’a rencontré et a recueilli ses confidences.

 

Jean-Sébastien Légaré | MonGolf.ca

Collaboration spéciale

 

JSL › Bienvenue Au 19e

MH › C’est un plaisir pour moi. Je ne pensais jamais me retrouver là dans ma vie ! Je n’ai jamais imaginé ça…

 

JSL › Est-ce qu’on peux te surnommer Marc-le-golfeur?

MH › Non… Ce serait ambitieux. Je n’ai pas un grand talent. Je joue vraiment pour le plaisir. Je joue beaucoup dans les tournois au profit de différentes causes. On a beaucoup d’invitations, mais je ne peux pas toutes les accepter.

 

JSL › Comment t’es-tu senti la première fois que tu as pris un bâton dans tes mains ? Est-ce que c’était dans le cadre d’un évènement corporatif ou d’une partie avec des amis?

MH › C’était avec des amis il y a une dizaine ou une quinzaine d’années. C’est ce qui est terrible, parce que cette fois-là, ça s’est très bien passé. J’ai eu la chance du débutant et, après ça, je ne me suis jamais amélioré. Quand je suis revenu de là, je me suis dis que j’étais un naturel. Mais ce n’était pas ça pantoute!

 

JSL › Tu n’as jamais voulu peaufiner ton élan?

MH › C’est seulement par manque de temps. Éventuellement, j’aurai le temps et j’ai l’intérêt déjà. J’aimerais ça le savoir. Là, je joue d’instinct, à partir de ce que j’observe.

 

JSL › Est-ce que tu as un ou des joueurs préférés?

MH › Comme tout le monde au moment où j’ai commencé à jouer, il y avait Tiger avant son mauvais tournant. Moi, j’aime beaucoup voir ces jeunes qui arrivent de nulle part et qui sont fabuleux à voir jouer. C’est toujours impressionnant de voir leurs élans qui semblent si faciles et si efficaces…

 

JSL › Il y a des heures d’entraînement derrière tout ça…

MH › Exactement ! J’ai joué récemment avec Jean Laforce. Il m’impressionnait. Je lui alors demandé combien de parties il jouait dans une année. Il m’a répondu : « Ouf… très peu, mais je pratique ! » Il m’a fait comprendre que s’il joue une partie, il va frapper 70 balles durant sa journée. Alors que s’il pratique, il va en frapper des centaines. C’est là qu’on peut s’améliorer.

 

JSL › Trois questions à birdie: ta force?

MH › Le jeu court. Sur un coup d’approche de 30 ou 40 verges, je suis heureux quand ma balle s’arrête à trois verges de la coupe. 

 

JSL › Deuxième question à birdie : quel est l’aspect que tu aimerais le plus améliorer?

MH › Mon rythme. Je m’élance trop vite. Il faut que je me calme.

 

JSL › Et la question finale : qu’est-ce qui est un incontournable pour connaître une belle journée?

MH › De la bonne humeur, du plaisir, pas de pression, du beau temps, du bon monde… tout ça.

 

Dernières nouvelles

Social