Hockey Le Magazine

Blogue Mario Brisebois | Tiger-Phil: un deal digne du Vendredi fou

Neuf millions de dollars en beaux billets pour Phil. Est-ce qu’on reverra ça? (Getty)
Neuf millions de dollars en beaux billets pour Phil. Est-ce qu’on reverra ça? (Getty)
Si votre beau-frère vante son flair des bonnes affaires parce qu'il a profité du Vendredi fou pour s'acheter à rabais une nouvelle télé de la dimension des écrans du écran du Centre Bell pour son sous-sol, dites-lui qu'il existait un meilleur deal.

 

Mario Brisebois | MonGolf.ca

Collaboration spéciale

 

Il aurait pu voir – et pour pas cher - « The Match » opposant Tiger Woods et Phil Mickelson pour une bourse de neuf millions de dollars allant totalement au vainqueur. C’est d’ailleurs pour ça qu’on a surnom l’évènement « The Cash » !

 

Vendu 19,99$ aux États-Unis (on m'a dit 24,99$, au Canada, étant donné le taux de change) à la télé à péage qui détenait l'exclusivité, le public des États-Unis a éprouvé toutes sortes de difficultés pour accéder au diffuseur Bleacher Report tout juste avant le début du match. 

 

Sachez que les complications ont été majeures. L'organisateur et financier Turner - qui appartient au conglomérat AT&T - a décidé dans les circonstances aussi ultimes que pressantes de procéder au grand débrouillage.

 

Je ne sais pas au Canada, mais aux États-Unis, les câblo-distributeurs ont commencé dès vendredi à offrir des crédits et ou des remboursements à ceux et celles qui avaient payé.

 

Voilà un coup dans la vide (un whiff comme on dit!) pour le moins dispendieux. On dit qu'ils auraient été 500 000 acheteurs.

 

PAS LE DÉSASTRE ET QUE RÉSERVE L'AVENIR           

Comme plein de monde, je n'ai pas vu et je ne suis pas le seul parce que vous êtes bien peu en m’en avoir jasé. J'ai toutefois lu les gens crédibles pour aller au-delà de la victoire au 4e trou éliminatoire (sur une distance de moins que 100 verges) de Mickelson.

 

Je ne me suis pas attardé aux propos de Charles Barkley qu'il a qualifié le jeu de « merdique ». Il peut retourner à son basket celui-là.

 

Rory McIlroy a par contre tout à fait raison de dire que cette confrontation Woods-Mickelson aurait dû avoir lieu il y a quinze ans, mais le niveau de jeu a été correct.

 

D'accord, Shadow Creek n'est pas Augusta National, Pebble Beach ou Bethpage, mais Rex Hoggard, très fiable chroniqueur à Golf Channel, a compté dix oiselets réussis ou concédés, ce qui n'est pas un désastre. 

 

À la fin, un spectateur a crié: « Rematch! ».

 

Pas sûr que ce soit une bonne idée.

 

Et si jamais le concept revient, prière de bien vérifier si tous les fils et les pitons sont en bon état et bien branchés. Attention aussi à la ceinture remise au champion afin qu’elle ne soit pas trop petite.

 

Dernières nouvelles

Social