BLOGUE MARIO BRISEBOIS | RORY: UN CHAMPION ET UN BON VENDEUR!

Rory McIlroy (Getty)
Rory McIlroy (Getty)
Parlez-moi d'une heureuse nouvelle que cette annonce de Golf Canada à l’effet que Rory McIlroy participera à l’Omnium du Canada RBC qui se déroulera du 6 au 9 juin à Hamilton.  

 

Mario Brisebois | MonGolf.ca

Collaboration spéciale

 

Il y a là plusieurs raisons de se réjouir pour l'organisation présidée cette année par Charlie Beaulieu, du Golf Le Mirage.

   

Primo, cette participation canadienne s'avère la première de l’Irlandais du Nord qui aura 30 ans le 4 mai.

 

Deuxio, ne vient-il pas de remporter aussi récemment que la même semaine passée le Championnat des joueurs (TPC) étiqueté comme un « cinquième tournoi majeur » ?

 

Tertio, Rory sera sur la sellette lors du Tournoi des Maîtres qui approche en avril, au moment où son niveau de jeu en fait un très sérieux candidat à la victoire. Et en l’emportant, il pourrait compléter le grand chelem puisqu’il lui manque uniquement le veston vert à sa collection. 

 

Rory ajoute son nom à celui du champion en titre et numéro un mondial, Dustin Johnson, puisque ce dernier a déjà confirmé sa présence.

 

McIlroy est aussi le meneur actuel à la Coupe FedEx et, dans un passé récent auteur de 19 victoires (quatre majeures) et rien de moins 95 semaines à titre de numéro un au monde. 

 

Cela dit, bien compris et jamais contesté, Rory affiche une autre immense qualité qui fait la convoitise des promoteurs de la planète golf : en plus d’avoir d’immenses habilités avec un bâton et une balle, il a du charisme, ce qui ne vient pas automatiquement à un joueur du PGA Tour.

 

Sans être Tiger Woods et pas encore Phil Mickelson, Rory représente un formidable vendeur de « tickets » auprès des amateurs.

 

Bien qu'on souhaiterait revoir l'Omnium canadien à Montréal avec Rory et compagnie, le golf n’est pas perdant au Québec. La province profitera néanmoins des retombées en ce sens, car la mission de Golf Canada et de son chef de direction, Laurence Appelbaum, est également de financer le développement de l'élite compte huit talents québécois au sein des équipes nationales.

 

Il s’agit évidemment d’un record.

 

Go Hugo Go!

Dans la section « à surveiller », il y a Hugo Bernard qui prendra part à la Classique Buenaventura, disputée au Panama, compter de jeudi.

 

Il s’agira pour lui de ses débuts au sein du circuit PGA Latino America.

 

Dernières nouvelles

Social