Hockey Le Magazine

Blogue Daniel Caza | Topgolf : un bienfait pour la participation

 
La croissance de participation dans le domaine du golf ne se limite plus qu’au nombre de rondes de golf, à la création de nouveaux parcours ou aux chiffres d’affaires des fabricants d’équipements.

 

Daniel Caza | MonGolf.ca

Rédacteur en chef

 

Les chiffres récemment rendus publics par la National Golf Foundation (NGF) démontrent clairement qu’on doit dorénavant inclure dans l’équation des produits de remplacement qui plaisent à la génération d’amateurs qui, souhaite-t-on, remplacera éventuellement les têtes blanches sur les parcours traditionnels.

 

Par produits de remplacement, on se réfère à des centres de divertissement comme Topgolf, à des simulateurs intérieurs, ainsi qu’à des terrains d’exercice modernes qui permettent de taper des balles malgré les intempéries.

 

En 2016 aux États-Unis, toujours selon la NGF, le nombre de golfeurs débutants
– ceux qui ont joué au golf sur un terrain pour la première fois de leur vie – aurait augmenté de 2,5 millions, un record surpassant l’ancien record établi en 2000 lorsque la popularité de Tiger Woods était à son apogée.

 

Et ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’il y aurait encore plus d’intérêt chez les non-golfeurs qui seraient 12,8 millions à vouloir se laisser tenter au cours de la prochaine année, soit une hausse de 7,6 %.

 

S’il est vrai que le Canada attrape le rhume quand les États-Unis se mettent à tousser, c’est de bon augure pour l’industrie du golf chez nous.

 

Les filles aiment

 

La NGF a noté une hausse de 11 % de participation dans des centres de golf non traditionnels comme les terrains d’exercices publics, les simulateurs et les sites de divertissement comme ceux, par exemple, de la compagnie Topgolf (topgolf.com).

 

Cette entreprise a le vent dans les voiles. Elle a construit 40 établissements au cours de ses cinq dernières années d’opération et a des projets d’expansion partout sur le globe où la température et/ou les infrastructures le permettent.

 

On estime que 20 millions de personnes ont fréquenté ces centres de golf très particuliers, mais que 8,2 millions d’entre elles n’ont pas joué une seule partie sur un terrain de golf. Ce sont elles qu’il faut séduire.

 

Quant à la population de golfeurs juniors, elle se maintiendrait à un niveau assez stable à 2,9 millions.

 

Là où c’est plus encourageant, cependant, c’est que 33 % des adeptes de la tranche des 6 à 17 ans sont des filles. Elles étaient 17 % en 1995, presque le double!

 

 

ÇA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Greg Norman: belle en rose

Ne manquez pas la neuvième émission de la sixième saison d'Au 19e sur les ondes de RDS

PGA TOUR: remontée victorieuse pour Jason Dufner

LPGA TOUR: In-Kyung Kim résiste au New Jersey

Circuit Européen: une nouvelle marque pour Renato Paratore

Challenge Desjardins: victoire de Daniel Kim

Le Rouge et Or prend la tête de la division masculine du Championnat des universités et des collèges canadiens

Vox Pop | Est-il nécessaire pour un club d'avoir un code vestimentaire?

Le Club de golf Milby est prêt à accueillir le Championnat du Québec Premiers Élans, commandité par Acura

Tiger Woods dit être « conscient de la gravité de son geste »

Avec quels modèles l'ont-ils emporté?

adidas pour lui | Choisissez votre clima...

Le golf selon... Pierre Rodrigue

Blogue Mario Brisebois | Un rendement plus que prometteur

Championnat des joueurs: Si Woo Kim le plus jeune, à 21 ans

Blogue Mario Brisebois | Le club Ki-8-Eb perd George Arnold

Omnium des États-Unis: au tour de Marc-Étienne Bussières de passer aux qualifications finales

CCPT: 20 évènements de golf professionnel, dont 12 au Québec

minutegolf.ca: LE portail des golfeurs québécois

Club de golf Joliette: reflet saisonnier

Dernières nouvelles

Social