Blogue Daniel Caza: Quel effet aura sur la relève la victoire de Corey Conners?

Corey Conners, champion en titre de l’Omnium Valero du Texas. (Photo: Golf Canada)
Corey Conners, champion en titre de l’Omnium Valero du Texas. (Photo: Golf Canada)

Corey Conners ne pouvait trouver un meilleur moment pour remporter, dimanche à San Antonio, la première victoire de sa carrière au sein du circuit PGA Tour.

 

Daniel Caza | MonGolf.ca

Rédacteur en chef

 

Il l’a méritée la veille du début de la semaine du Tournoi des Maîtres, la plus belle de toute la saison, du moins si l’on se fie aux cotes d’écoute et à la fébrilité animant les amateurs qui sont nombreux à suivre tout le déroulement des sept prochains jours d’activités sur place, à la télévision ou sur le web.

 

On veut tout voir. On veut tout savoir. C’est qui déjà le Canadien qui a gagné la semaine passée? C’est un autre produit du programme de développement de Golf Canada auquel s’ajoutent des noms comme ceux de Adam Hadwin, Nick Taylor, Mackenzie Hughes, Adam Svensson, Brooke Henderson et Anne-Catherine Tanguay.  

 

Comme on l’a vu au tennis au cours des dernières semaines dans les cas de Félix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov, Milos Raonic et Bianca Andreescu, ce ne sont plus les modèles qui manquent pour former des championnes et des champions actuels ou en devenir. Que ce soit au golf, au tennis ou dans toute autre discipline, ces athlètes ont maintenant la responsabilité et le privilège d’être des modèles pour les jeunes qui forment la relève. Et jusqu’ici, ils le font bien.

 

Pour en revenir à Conners, c’est bien plus qu’une bourse de 1 350 000$ que lui a valu la première victoire de sa carrière au sein du PGA Tour. En plus, le golfeur âgé de 27 ans a également mérité la dernière invitation disponible au Tournoi des Maîtres de 2019.

 

Il sera certainement heureux de vivre cette expérience. Mais sa plus grande satisfaction, il la soutirera sans doute à tous les lundis qui se succèderont au cours des deux prochaines années, lorsqu’il n’aura plus besoin d’aller tenter de se qualifier à un tournoi; à vivre des moments stressants comme ce fut le cas dans cette prolongation à six joueurs d’où il est sortir vainqueur lundi passé.

 

Lors de ce tournoi, Conners a réalisé une des grandes performances dans l’histoire du golf canadien avec 29 oiselets, y compris 10 en ronde finale pour conclure avec une fiche de -20.

 

Sa place à Augusta, il ne l’aura donc pas volée!

 

ÇA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Blogue Mario Brisebois | Deux Québecois en compétition sur le parcours du Augusta National!

Prédictions Michel Lacroix | Trois possibilités de Grand Chelem en 2019

Club de golf Montcalm: la qualité à prix abordable

Golf Le Versant: la table est mise

 

Dernières nouvelles

Social